NB : Ce livre a été publié en juin dernier et Noëlla Rouget s’est éteinte en novembre, à l’âge de cent ans !

 

Noëlla Rouget s’engage à vingt ans dans la Résistance. Elle transporte tracts et journaux sur son vélo. Mais le 7 juin 1943, tout bascule : son fiancé Adrien est arrêté, et elle le sera deux semaines après, par un Français, Jacques Vasseur, collaborateur zélé nommé à la tête de la section de la Gestapo d’Angers. Noëlla croise dans les couloirs de la prison son fiancé, torturé, et fusillé quelques jours plus tard. Déportée au camp de Ravensbrück en janvier 1944, elle se lie d’amitié avec Geneviève de Gaulle. Quand Jacques Vasseur est enfin retrouvé et jugé en 1965, Noëlla demande au général de Gaulle sa grâce, et l’obtient. La rescapée des camps veut croire à la rédemption de son bourreau, avec qui elle entreprend une correspondance jusqu’à ce qu’il sorte de prison.

 

Cette biographie est une magnifique leçon. Noëlla Rouget, par son engagement dans la Résistance et plus tard contre la peine de mort, fait preuve d’un humanisme à toute épreuve et d’une grande humilité. Quand on lui fait des compliments, elle répond qu’elle a simplement eu la chance d’être bien entourée, ce qui l’a poussée à faire les bons choix. Sa force d’âme qui lui permet de pardonner est édifiante.

Noëlla Rouget, la déportée qui a fait gracier son bourreau.

19,90 €Prix

    ©2020 par lepotagerdulivre. Créé avec Wix.com