En 1946, Amerigo, un petit garçon de sept ans, quitte son quartier pauvre de Naples et monter dans un train avec des milliers d’autres enfants du Sud pour passer quelques mois dans une famille du Nord de l’Italie. Il s’agit d’une initiative du parti communiste vouée à arracher les plus jeunes à la misère après le dernier conflit mondial, pour qu’ils reprennent des forces. Loin de sa mère Antonietta, qui l’élevait seule, Amerigo découvre une autre vie et une autre famille. Il mange chaque jour à sa faim, retourne à l’école, apprend à réparer des instruments de musique et à jouer du violon. La vie dans le Nord se révèle bien douce. Déchiré entre l’amour maternel et sa famille d’adoption, quel chemin choisira-t-il ?

 

Un très beau roman, très touchant, où la description de la rudesse de Naples fait penser à Elena Ferrante et la narration naïve et émouvante faite par un petit garçon à En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut.

Le Train des enfants de Viola Ardone

19,90 €Prix

    ©2020 par lepotagerdulivre. Créé avec Wix.com